18

À lire ce weekend – semaine du 18 mai 2015

22 mai 2015

Chaque semaine, TP1 vous partage un top 5 du contenu qui a attiré son attention ici et ailleurs. Voici les incontournables de la semaine du 18 mai.

Le modèle hollywoodien et le futur du travail
Hollywood propose une façon différente d’aborder le travail. Des équipes multidisciplinaires sont formées pour répondre à des mandats précis, puis sont démantelées pour se reformer sur de nouveaux projets. Cette alternative aux modèles traditionnels serait-elle adaptée à la réalité changeante de l’économie actuelle?
À lire dans le New York Times

Un rappeur 100% virtuel
Un générateur automatique de rap tente de repousser les limites de la créativité artificielle. À partir de textes existants, l’outil reconnaît différentes rimes et construit ses propres textes. Cette avancée technique propose ainsi une réflexion sur la création dans ce genre musical.
À lire dans Technologyreview

Comment se remettre d’un drame avec les films de super-héros
Les films de super-héros cartonnent au cinéma. Pourquoi ce genre est-il si apprécié? L’auteur indique que ces films répondent au besoin qu’on les individus de voir des tragédies réelles se solutionner. Ainsi, cela permet de traiter et d’assimiler les émotions qui s’y rattachent.
À lire dans Vox

Mad Max est-il un film féministe?
Durant la dernière semaine, plusieurs médias américains ont qualifié Mad Max de film féministe. S’agit-il réellement d’un film révolutionnaire ou est-ce l’industrie et la culture populaire qui présentent trop peu de rôles féminins?
À lire dans L’Actualité

Le problème avec les Instant articles de Facebook
La forme des Instant Articles sur Facebook est aussi importante que leur hébergement. Il s’agit d’une solution intéressante pour revoir la consommation de contenus. Toutefois, ils comportent aussi des inconvénients et illustrent la vision Facebook-centrique du web du géant de Fenlo Park.
À lire dans The AWL

La lecture de la semaine:
Antifragile: Things That Gain from Disorder. Le concept d’antifragilité, développé par l’auteur Nassim Nicholas Taleb, tente d’illustrer qu’il n’y a pas d’antonyme exact à la fragilité. «L’Antifragile dépasse la résistance et la solidité, […] ce qui est robuste résiste et ne change pas, tandis que l’antifragile s’améliore.» Ainsi, protéger un système de tout élément de stress pourrait mener à plus de dommage que de créer des systèmes capables d’endurer et de devenir meilleurs.

antifragile

Lu et proposé par John Pankert, chef d’équipe stratégie.

Bonne lecture!

– L’équipe de TP1

Image tirée de Wikipédia