top5-31aout

À lire ce weekend – semaine du 31 août 2015

4 septembre 2015

Chaque semaine, TP1 vous partage un top 5 du contenu qui a attiré son attention ici et ailleurs. Voici les incontournables de la semaine du 31 août.

Uber
Dans le coin gauche, l’industrie du taxi, dans le coin droit, Uber : qui ressortira gagnant? Y a-t-il vraiment un seul vainqueur possible? La grande gagnante n’est-elle pas la technologie après tout? Dans un article de fond sur la situation au Canada, le journaliste Jonathan Kay pèse le pour et le contre des deux modèles d’affaires.
À lire dans The Walrus

Rien de trop grand pour Pocket
Combien faut-il d’employés pour soutenir 20 millions d’utilisateurs ayant conservé plus de deux milliards d’articles et de vidéos? La réponse: Pocket, une application qui permet de gérer une liste d’articles à lire plus tard, n’emploie que 20 personnes!
À lire dans First Round Review

Burning Man et urbanisme
La réputation du festival Burning Man n’est plus à faire. Chaque année, des milliers de personnes se donnent rendez-vous à Black Rock au Nevada pour laisser libre cours à leur créativité. Loin de ses débuts modestes, l’événement nécessite aujourd’hui une véritable planification urbaine pour accueillir dans le désert ses 70 000 festivaliers, selon Larry Harvey, son fondateur.
À lire dans Dezeen

No Diggity de Blackstreet est un classique (et l’on a des chiffres pour le prouver)
Certaines chansons sont des succès de l’heure et d’autres sont des classiques qui ne vieillissent jamais. S’il existe les palmarès pour classer les nouvelles chansons par popularité, comment déterminer en date d’aujourd’hui les anciens tubes indémodables? Heureusement, l’éditeur de poly-graph.co, Matthew Daniels, a analysé le data de Spotify pour en tirer d’étonnantes conclusions!
À lire dans Polygraph

Avoir de l’entregent, c’est payant
Même si vous êtes un pro dans votre domaine, cela ne suffit plus pour décrocher un emploi lucratif . Les nouvelles recherches montrent que les compétences sociales comme la communication et la facilité à travailler en équipe comptent plus que jamais.
À lire dans Five Thirty Eight

Publicités mobiles
#Commandité
Pour la première fois, les investissements publicitaires sur appareil mobile devraient dépasser les ventes sur ordinateur aux États-Unis, selon eMarketer. Jan-Nicolas Vanderveken en discute avec Infopresse.
À lire dans Infopresse

Dans vos oreilles :
How to Build a World-Class Network in Record Time. Tel que présenté lors de sa conférence à South by Southwest en 2007, Tim Feriss, entrepreneur, investisseur et auteur derrière le best-seller The 4-Hour Workweek, propose ses trucs pour construire efficacement et stratégiquement un réseau de contacts.
À écouter sur The Tim Ferriss Show

La lecture de la semaine :
Amanita Virosa est le deuxième roman d’Alexandre Soublière, concepteur-rédacteur et auteur. Voici un extrait de la quatrième de couverture, question de vous plonger dans un monde où les murs tombent et où un génial hacker se demande ce qu’est une bonne personne :

Hyaena. C’est le nom que Winchester Olivier et Samuel Colt ont donné à leur entreprise, qui fonctionne en marge de la société. Leur spécialité : vendre les images, photos, vidéos des personnes qui font fantasmer leurs clients. Pour arriver à leurs fins, ils sont prêts à tout. La loi de la jungle. À l’âge d’Internet, l’image n’est-elle pas – impérissable, éternelle – plus précieuse encore que les corps? N’est-elle pas, une fois archivée dans le cyberespace, plus forte que la mort?

Entre Win et Sam, leurs clients riches et puissants, et leurs proies, dont la jeune et belle Elsa, chanteuse qui a connu un succès viral sur le web, se dessine un étrange ballet évoquant les scènes de chasse et de carnage qu’apprécient tant les amateurs de documentaires animaliers. Tout à la fois roman d’anticipation, roman d’action, roman d’amour, Amanita virosa est une œuvre riche et ambitieuse.

amanita

Proposé par Jan-Nicolas Vanderveken, président de TP1.

Bonne lecture!

– L’équipe de TP1

Image tirée de businessinsider.com