Printemps numérique 2014

Le Printemps Numérique 2014

29 avril 2014

Alors que le printemps montréalais se fait timide, le Printemps Numérique 2014 a déjà frappé à nos portes. Et il nous invite à sortir la tête de nos écrans pour découvrir la créativité numérique sous toutes ses formes. Cette première édition du Printemps Numérique, initiée par la CRÉ, promet de nous en mettre plein les sens, en regroupant manifestations créatives numériques en tous genres. Ce sera un festin multidisciplinaire sans égal qui propulsera de plus belle Montréal au rang des grandes métropoles du XXIe siècle.

2014 marquera un tournant dans l’histoire de la créativité à Montréal: la BIAN est de retour pour sa 2e édition, les deux festivals phares ELEKTRA et MUTEK fêtent leur 15e anniversaire en fusionnant pour créer EM15 et on fête les 100 ans de Norman McLaren ainsi que les 30 ans du duo créatif Lemieux-Pilon. Derrière tous ces chiffres se cache une volonté d’offrir des événements qui repoussent les limites de la perception et les frontières entre toutes les disciplines, que ce soit l’art, la science, la technologie, l’urbanisme, la psychologie ou la robotique.

Le Printemps Numérique présente une foultitude d’activités du 21 mars au 21 juin, tellement qu’on ne sait plus où donner de la tête. Voici mon tour d’horizon des événements à ne pas manquer:

La Biennale Internationale d’Arts Numériques (BIAN)

Du 1er mai au 19 juin

De retour pour une deuxième édition, la BIAN, organisée par Elektra, propose comme thématique la physicalité. La musique accompagnant la vidéo de l’événement rappelle l’esprit malin d’Aphex Twin dans le clip de Come to Daddy, soit le geist numérique manifestant le désir de se matérialiser pour conquérir la ville. Le virtuel est aux confins de son essence physique et donne lieu à l’anti-matière, le choc des états.

Cette année, le QG de la BIAN est au très vénérable Musée d’art contemporain de Montréal (MAC). Quoi de plus naturel que le temple de l’art contemporain devienne le centre névralgique de cette manifestation étendue à travers la métropole. Je vous présente ma sélection:

EM15

Du 27 au 31 mai

Si l’art numérique se fait parfois critiquer pour ses airs intellos, ici rien de tel. Cette association des 2 plus grands festivals laisse place à un délicieux déchainement des instincts. Parmi les grands noms de musiciens, on retrouve Villalobos, Hawtin, Audion, Nicolas Jaar, Dinos Chapman (le même qui expose présentement ses œuvres apocalyptiques au DHC/ART). À surveiller également, la performance Evanescens de Todoroff & Colmenares Guerra, respectivement musicien et vidéaste qui décortiquent et retravaillent le jeu d’une violoncelliste live.

Et…

Mur à Mur, vidéo-projections (quelques-unes sont interactives) en hommage à Mc Laren et 21 Balançoires à la Place des arts jusqu’au 1er juin.

IX – Immersion Experience Symposium à la SAT du 21 au 25 mai avec des conférences le jour et des performances le soir, dont IRM par Nohista.

Sight and Sound du 20 au 24 mai. Les expositions et performances tourneront cette année autour du thème « Science Faction »; à noter Doplereffekt.

Et finalement, le Gala des Prix Numix, célèbrera la créativité numérique le 15 mai au Théâtre Olympia.

Maintenant que le défi est lancé, c’est à vous de passer à l’action. Saurez-vous vous laisser submerger par la manifestation numérique et saisir un avant-goût du futur poétisé?