Tracer son chemin

8 juin 2016

En 2016, un grand Y s’est présenté sur notre chemin, ce qui nous a amenés à faire un choix important, excitant et stratégique pour l’agence. Hier midi, nous avons annoncé l’acquisition de TP1 par Havas, le premier groupe publicitaire en France et le sixième au monde, ainsi que ma nomination à la tête du bureau de Montréal.

C’est une décision majeure, tant au plan professionnel que personnel, et longuement murie. Sur ce nouveau parcours, j’ai rencontré chez Havas des gens passionnés, accessibles, authentiques et ambitieux. J’ai surtout découvert une équipe partageant nos valeurs et curieuse d’apprendre de notre culture d’entreprise et de nos expériences, pour les mettre à profit au bénéfice du groupe. Les défis qui s’annoncent sont de taille, à la hauteur des possibilités qui s’ouvrent à nous.

Notre monde a énormément changé ces 10 dernières années. Certes, il y a eu des bouleversements dans les agences, mais les transformations sont plus profondes, elles affectent nos vies, chaque jour. Il y a 20 ans, on m’a offert ma première vraie job. Peu de gens possédaient alors une adresse de courriel. Faire du web, c’était faire des TI et expliquer tout ça à ma famille, une tâche quasi impossible. Aujourd’hui, on ne peut plus se passer de toute cette technologie. Le mot «numérique», qu’on accolait jusqu’à récemment au mot «agence», est désormais redondant. Le numérique est partout.

Nos clients et nos employés attendent plus de nous: Plus d’idées. Plus d’innovation. Plus de performance. Plus de possibilités. Plus de liberté. La créativité n’est plus limitée par notre capacité individuelle, mais par notre intelligence collective. Nous joindre à Havas, c’est multiplier par 500 notre réseau d’un seul coup et créer à Montréal une équipe de 80 personnes, talentueuses et amoureuses de leur métier.

Nous allons écouter, apprendre à nous connaître et à travailler ensemble. On va essayer des choses et on va sûrement se planter une ou deux fois. Parce qu’on a une naïveté candide bien assumée, on va poser beaucoup de questions et challenger le statu quo. En fait, c’est pas mal ce qu’on a toujours fait. Tracer notre propre chemin avec humilité et détermination, sans jamais compromettre notre intégrité et la qualité de notre travail.

Au terme de l’histoire de TP1 et à l’aube de l’aventure qui commence, je ressens une énorme fierté, mais aussi à quel point je suis redevable envers tous ceux qui ont fait de l’agence ce qu’elle est devenue: les Tépétiens des premiers jours; tous ceux qui y sont passés, et qui, je l’espère, y ont beaucoup appris, mais qui, en retour, m’ont enseigné tant de choses; nos clients; nos partenaires. À Joe Blauer, mon associé et collègue de toujours, je souhaite tout le succès qu’il mérite dans ses projets. Joe, thank you so much, please take a bow and give yourself a well-deserved pat on the back.

Maintenant, on commence à écrire la suite.

Photo: Sébastien D’Amour, 22 novembre 2012, #TP7