Austin

Tout ce qu’il faut voir, boire et manger à Austin durant SXSW

3 mars 2014

Entrevue avec Nick Hodge et Nathalie Doucet du Icehouse

Bien qu’on l’associe souvent à l’esprit très wild de South by Southwest et d’Austin, le chef Nick Hodge, connu par plusieurs Montréalais comme l’homme derrière le Icehouse, l’un des meilleurs restaurants BBQ texans de Montréal, est en fait originaire de Houston.

À ce titre, force est d’admettre que les exilés texans dans la belle province se font plutôt rares. C’est pourquoi Hodge et sa femme, Nathalie, qui n’en sont pas à leur première expérience gastronomique hors de leur ville natale, adorent parler de l’ambiance et des saveurs qui font d’Austin une ville si particulière.

La capitale du Texas, qu’on décrit souvent comme le « ground zero » du hipstérisme mondial, est en fait un lieu où abondent art, culture et gastronomie. Ces facettes de la ville s’accompagnent d’ailleurs généralement de délicieuses libations avec d’accueillants comparses locaux.

Les Southbysouthwestiens (!), à la recherche de l’endroit idéal pour l’apéro, ou d’une atmosphère vibrante pour discuter de leurs expériences quotidiennes, ne sont jamais à court d’options: plusieurs bars, bistros et restaurants d’Austin offrent d’ailleurs des terrasses où l’on peut déguster de savoureuses bières locales ou de délicieuses margaritas, de l’apéro jusqu’au bout de la nuit.

À boire et à manger, des valeurs sures

  • Franklin’s – Considéré par plusieurs comme le « meilleur BBQ en Amérique du Nord ».
  • Barley Swine – Désigné par le magazine GQ comme l’un des 10 meilleurs nouveaux restaurants aux États-Unis (et le lieu de prédilection de Jan-Nicolas à Austin).
  • The Ginger Man – Là où les amateurs de bières risquent d’avoir le vertige lorsqu’ils verront le choix!

Si vous aimez la cuisine texmex, vous allez être servis à Austin. Ici, même le pire texmex est infiniment meilleur que ce à quoi on nous a habitués… ce qui semble être le cas pour la majorité des choses à Austin!

« Quand je voyage, j’ai tendance à me tenir assez loin des avenues touristiques, mais à Austin, même les hauts lieux touristiques sont amusants et décontractés », commente Nick Hodge. Le Montréalais d’adoption ajoute que des boulevards comme Lamar Street, 6th Street et Guadelupe Street regroupent certains des meilleurs restaurants BBQ au monde, avoisinant de nombreux pubs et des tables plus raffinées.

Les incontournables d’Austin

  • Perla’s – Pour une expérience décontractée sur South Congress Avenue. Détendez-vous sur la terrasse à l’ombre des chênes en dégustant des huîtres hyper-fraîches en entrée, puis des poissons de l’Atlantique ou bien du Pacifique. Pour la petite histoire, on dit que dans les mois qui ont précédé l’ouverture du Perla’s, ses fondateurs ont consulté le chef montréalais David MacMillan (Joe Beef) afin de créer une expérience gastronomique unique.
  • Le Congress Street Bridge, au crépuscule – À partir du mois de mars, des centaines de personnes s’y rassemblent tous les soirs pour contempler 1,5 million de chauves-souris, la plus vaste colonie au monde, émerger de sous le pont et prendre leur envol dans une masse noire et frivole. Une expérience à ne pas manquer!
  • The Salt Lick – Situé aux abords d’Austin, à environ 30 minutes en voiture, ce BBQ « à volonté » vaut le détour. Les tables du Salt Lick sont dressées un peu partout sur un vaste terrain privé, dans un décor entièrement naturel qui devient enchanteur au crépuscule. N’oubliez pas votre glacière avec vos bières favorites pour accompagner le repas.

Pour les promeneurs et les flâneurs, Austin est aussi bien dotée en « food trucks » et autres offres alimentaires mobiles: on peut y trouver presque tout, du hotdog gourmet aux cupcakes, crêpes et tacos. N’oubliez pas de télécharger l’application AustinFoodCarts avant de quitter Montréal, vous pourrez ainsi rechercher les camions et charriots en fonction de leur offre alimentaire ou de leur localisation. Ce sera particulièrement utile si vous voulez combiner expérience gastronomique « mobile » à une tournée des microbrasseries, une mode bien présente à Austin comme à Montréal.

Quelques petites choses à ne jamais oublier

  • Hydratez-vous – Comme le dit Hodge, « au Texas, il fait crissement chaud (it’s hot as fuck) ». Si vous vous sentez pâlir ou faiblir, mettez-vous à l’abri et buvez… de l’eau!
  • Planifiez votre itinéraire – Austin n’a pas de système de métro et les bus ne couvrent pas toute la ville. Attention, ne vous faites pas prendre!
  • Un peu de retenue! – Les portions texanes sont gigantesques. Partagez quand vous le pouvez, et n’hésitez pas à ramener les restants à l’hôtel pour un petit repas nocturne!

Comme vous pouvez le voir, vous n’aurez pas à trop vous soucier de votre panse à Austin (mais de sa taille, peut-être!) De retour à Montréal, vous pourrez toujours assouvir votre nostalgie avec une petite visite au Icehouse! Son nom est d’ailleurs tiré de la tradition de l’époque d’avant l’invention de la réfrigération commerciale, où des marchants de glace se sont mis à offrir, sans prétention aucune, des bouchées et de la bière froide à leurs clients.

Le Icehouse de Nick Hodge est tout aussi inventif, décontracté et délicieux que ses cousins texans. Il ne bénéficie peut-être pas de la chaleur texane – du moins, pas en mars! – mais cette table texmex offre des chaudières de côtes levées, du poulet frit et des tacos qu’il convient d’irriguer avec une délicieuse limonade au bourbon.

Nick Hodge au Salt Lick près d’Austin, Texas. Photo par Nathalie Doucet.
Nick Hodge au Salt Lick près d'Austin, Texas.

Merci à Francis Gosselin pour l’adaptation française.